Entités et analyse

Pourquoi vient-on la voir comme médium ? Très souvent, dit-elle, c’est d’abord pour avoir un contact avec des entités familiales. Celles-ci ne sont pas toujours au rendez-vous, précise-t-elle, mais il y a toujours quelqu’un qui peut répondre aux questions. Elle voit d’abord cette entité qu’elle peut décrire précisément ce qui permet au visiteur la plupart du temps de l’identifier rapidement. La vision transmise ressemble parfois à une vieille photo mais peut tout aussi bien être en couleur comme dans un film. Parfois, comme elle dit, elle a l’image sans le son ou le son sans l’image, ou bien les deux à la fois. Il n’y a pas de règles bien établies. L’entité transmet son sentiment que le médium retranscrit ; elle répond en théorie aux questions. Souvent, elle transmet des odeurs qui permettent d’en savoir un peu plus sur ses occupations quand il vivait sur la terre.

À travers ces communications, a-t-elle pu saisir certaines informations sur le monde de l’Au-delà ? Il est clair pour elle que les entités ne sont pas toutes sur le même plan mais qu’elles peuvent néanmoins se croiser. S’il s’agit d’un monde amour, il est notable que bien souvent les inimitiés subsistent, au moins un certain temps (de leur temps). Chacun apparaît aussi comme il est. Le père de Françoise a rencontré le sinistre assassin Petiot qui n’est pas beau, paraît-il, à regarder. En ce qui concerne leurs occupations, son père qu’elle contacte fréquemment lui a expliqué qu’ils reçoivent les nouvelles entités, les accueillent, les répartissent, et même les nettoient. Certains à leur demande peuvent recevoir des soins de la part des guides. Beaucoup demandent des prières et même il arrive, ce qui est plus curieux, que certains réclament de planter un arbre.

Elle reçoit elle-même de nombreux conseils y compris pour son installation. Elle m’explique que ce sont les entités qui ont décidé de la couleur beige rosé du cabinet, donné des indications sur la disposition des meubles et exigé des plantes vertes. Elle se fait admonester aussi lorsqu’elle ne prend pas assez soin de sa santé, de son poids…

Il est bien évident que d’autres personnes cherchent à la rencontrer aussi pour en savoir un peu plus sur leur destin et même sur eux-mêmes. Son approche, m’explique-t-elle, est alors complètement analytique. Il y a plusieurs segments dans la vie d’un individu : sa personnalité propre, son activité, sa famille (conjoint, enfants, parents), ses préoccupations individuelles, sa santé (avec un point rapide sur chacun des membres de la famille.). Les informations qui lui sont données par les entités concernent généralement une période d’environ un an. Parfois quand il s’agit d’un problème particulier la projection peut porter sur une époque plus longue, par exemple pour un problème professionnel ; le plus souvent avec une grande fiabilité mais elle admet qu’une entité peut parfois se tromper.

Après les divers changements qui ont eu lieu dans sa vie, Françoise se sent vraiment, aujourd’hui, dans sa voie en assumant pleinement sa médiumnité. Elle pense, compte tenu de son expérience de la communication, qu’elle aura plus tard un travail à faire pour faire connaître la richesse des informations reçues, notamment en écriture. Elle a retrouvé son père qui lui a tant fait défaut dans sa vie terrestre et qui lui avait promis que s’il y avait quelque chose, il lui parlerait beaucoup. C’est ce qu’il fait.

Dans les projets les plus immédiats de Françoise prend place la création d’une association spirituelle qui serait orientée non seulement sur l’indispensable information mais également sur l’aide: l’aide au deuil, l’aide aux malades, l’aide aux mourants. Dans notre société souvent égoïste, sa démarche a toute sa place. Elle s’inscrit malgré tout dans une vie déjà bien remplie.