Année 2013

4 mars 2013

Dans les siècles à venir, on s’étonnera quand on parlera de l’époque actuelle, de l’incompréhension manifestée par beaucoup sur la nature des événements qu’ils subissent. Cette incompréhension sera considérée comme la marque évidente d’une régression spirituelle, évidente déjà pour certains d’entre vous.

Oui, car il est clair que tous ces problèmes actuels ont pour cause une méconnaissance évidente de leurs origines. Il suffit d’un raisonnement à l’inverse pour le comprendre. Imaginons que tous les Terrestres aient fait un bond en avant et qu’ils aient appris à s’aimer. L’aspect de la Terre en serait complètement changé. Tout le monde mangerait à sa fin, vivrait dans des conditions décentes, il n’y aurait pas de guerres et les problèmes écologiques disparaîtraient puisque pour le bien de tous, chacun s’efforcerait de ne pas nuire en n’utilisant pas des moyens nocifs pour la Nature.

Ceci paraît un rêve bien lointain, aujourd’hui. C’est pourtant ce vers quoi vous vous acheminez à une vitesse… de tortue ! il faut bien le dire ! C’est pourquoi tous vos messagers ne cessent de vous répéter, sans se fatiguer, qu’il vous faut changer, qu’il faut réapprendre à respecter votre prochain, à l’aider, et si possible à l’aimer comme vous-même. Toutes les religions du monde le disent, et Jésus l’a exprimé de toutes ses forces au prix de sa vie après des souffrances atroces.

La Terre qui a acquis des connaissances, comme jamais auparavant, vit en fait sur un volcan. Si ces connaissances sont mal employées, et surtout sans amour, elles peuvent provoquer la ruine de la Terre. Le désastre écologique que vous préparez avec une naïveté démentielle en est l’exemple le plus frappant. Mais il ne serait pas difficile de trouver bien d’autres exemples qui iraient dans le même sens.

Il vous faut comprendre et dire aussi autour de vous, sans avoir peur de vous répéter (vous aussi !) que vous vivez dangereusement car vous négligez vos devoirs d’enfants de Dieu. Vous êtes là pour apprendre à aimer, mais vos efforts pour ce faire sont dérisoires, du moins pour la plupart d’entre vous. Il en découle que ceux qui ont compris se retrouvent avec une charge accrue, celle de faire davantage que leur part pour essayer d’élever la moyenne, si j’ose dire…

Chacun de vous qui me lisez, qui lisez les messages de Père Pio, vous avez une responsabilité dont vous avez peine souvent à prendre conscience. Chacun de vous peut faire beaucoup, là où il est, comme il est. Vos prières sincères, toutes vos bénédictions, vos sentiments altruistes, vos paroles de bon sens spirituel, tout cela concourt à éviter cette déperdition spirituelle qui caractérise l’humanité actuelle. Vous avez peut-être l’impression, du moins pour certains, de faire déjà beaucoup ! Vous avez l’impression déjà de beaucoup donner ! Au risque de vous décevoir, je dois vous dire que vous ne donnez pas assez. Il faut faire encore davantage, car de graves dangers vous menacent et dont certains se profilent déjà aujourd’hui.

Alors ne comptez pas. Donnez sans compter ! Nous sommes à vos côtés. Nous vous aidons, nous vous encourageons. De toutes nos forces, nous amplifions le résultat de vos efforts.

Nous avons un énorme, un infini besoin de votre aide pour permettre à la Terre de repartir sur de nouvelles bases, plus spirituelles, celles qu’elles n’auraient jamais dû abandonner et que beaucoup doivent, en fait, redécouvrir.

Mes enfants, pardonnez-moi, si je vous bouscule. Il m’est difficile de faire autrement. Le temps presse. Prenez-en conscience ! Aidez-nous à vous aider.

Votre Françoise avec tout son amour.

Message reçu par Etienne Drapeau le 4 mars 2013

2 septembre 2013

Si, aujourd’hui, certains révisent leur façon de voir et leur façon de vivre dans une perspective moins matérialiste, il ne faut pas se leurrer, ils ne constituent encore qu’une toute petite minorité qui n’a même pas pris conscience de son existence. Une minorité qui va continuer de se développer mais, bien évidemment, cela prendra encore du temps qui malheureusement vous est compté !

C’est pourquoi je vous demande instamment de ne pas vous endormir ! Excusez-moi de ma franchise ! Il ne faudrait pas que d’aucuns parmi vous croient qu’ils peuvent déjà se reposer des efforts consentis. D’une part ces efforts vous préparent à votre future vie dans l’Au-delà, d’autre part la Terre nécessite plus que jamais d’évoluer.

Il faut au contraire accentuer tous vos efforts. Vous vivez des moments difficiles, non seulement en France mais dans le monde entier. La guerre, les catastrophes naturelles, les problèmes économiques génèrent de grandes souffrances. La Terre souffre ! Tous vos messagers vous le disent depuis déjà longtemps.

Si un mouvement de vérité se dessine, il vous donc l’encourager de toutes vos forces. Nous nous employons de notre côté à soutenir cette évolution, mais ne pouvons vraiment agir que s’il y a un véritable élan venant de la Terre. Nous ne pouvons pas nous substituer à vous. Il vous revient de faire cette démarche.

Certains s’y emploient, nous les remercions, et les aidons. Mais beaucoup trop restent passifs. Il faut les aider par votre exemple, par vos paroles. N’ayez pas peur de dire ce que vous pensez, ce que vous croyez. Tant de gens se posent des questions aujourd’hui ! Ils sont désemparés et ne savent plus à quel saint se vouer !

Oui, et je l’ai déjà dit, que vous le vouliez ou non, vous avez un rôle à jouer qui est loin d’être négligeable. La Terre a un réel besoin de toutes les bonnes volontés. Certains d’entre vous d’ailleurs sont venus spécialement vivre à cette époque pour apporter leur contribution à cette mutation.

Je sais que je vous demande toujours davantage, mais c’est parce que vous êtes capables d’en comprendre la nécessité et que le temps presse. Beaucoup de nuages noirs entourent la Terre. Pour les dissiper, il faut beaucoup d’amour. En fait, c’est une gigantesque bataille qui se déroule entre l’amour et l’égoïsme destructeur qui s’appuie sur le matérialisme. Certes, nous gagnerons cette bataille, mais le plus vite sera le mieux, évidemment, car il y a trop de souffrances.

Méditez ces paroles, prenez conscience de votre mission, si j’ose dire, sur la Terre, de votre Tâche. Elle n’est pas mineure et vous honore. Remplissez-la de tout votre cœur, de toute votre énergie. Tout ce que vous faites, fait grandir la Terre ; car vous le savez bien, tout se tient.

J’espère ne pas vous avoir choqué. Mais il est si important pour vous de prendre conscience de la gravité de la situation. Il faut bien sûr agir et rester optimiste, car tout finira par se régler. Mais à quel prix ! Trop de vos frères souffrent, il faut les aider.

Gardez confiance, mais agissez. Nous sommes avec vous.

Que la paix soit avec vous.

Avec tout mon amour, votre Françoise qui est si heureuse de ce contact avec vous.

Message reçu par Etienne Drapeau le 2 septembre 2013

2 décembre 2013

Il faudrait que la Terre avance un peu plus rapidement dans sa réflexion. Celle-ci a pris corps, mais parfois elle me désespère tant elle paraît lente, suspicieuse, pour ne pas dire davantage. Mes très chers, amis, vous n’avez plus le temps de continuer à vous poser des questions, si ceci est bien ou mieux que cela ! Il faut agir et vite !

Nous avons un immense besoin de votre aide pour aider notre Terre à accomplir son destin spirituel. Vous vivez une époque que l’on peut dire cruciale, car c’est une époque charnière qui peut soit vous faire rétrograder, soit au contraire progresser pour des siècles.

Cette avancée si nécessaire, vous la tenez entre vos mains par vos prières, par vos gestes, par votre mentalité ouverte sur les autres. Ce ne sont pas que des mots, croyez-moi ! Quand vous priez, c’est une félicité ! Quand vous aidez les autres, que vous êtes généreux, c’en est une autre, tout aussi belle de lumière !

Mes amis, mes enfants, comprenez-moi, comprenez-nous : nous sommes inquiets pour vous. Il existe tant de forces négatives qui vous menacent. Vous ne prenez pas conscience, et je le comprends, de la déliquescence de votre société ! Tant de turpitudes, tant de servitudes et même d’esclavages qui existent sur la Terre ! Nous en sommes révulsés. C’est pourquoi nos messages dont nous modérons l’expression vous invitent continuellement à vous reprendre et à aider les autres.

Vous, pour la plupart, avez compris, mais cela n’est pas suffisant. Il faut aussi transmettre ce que vous savez et donner l’exemple par vos paroles, par vos gestes. Ce n’est pas aussi difficile que parfois vous le croyez. Pourquoi avoir peur ? De qui, de quoi ? Que risquez-vous ? Rien. Un sourire narquois, une mauvaise parole ? Vraiment peu de chose par rapport à tout le bien que vous pouvez apporter aux autres, à la Terre, à vos proches et à vous-même. Car vous le savez, tout se tient. L’amour que vous donnez aux autres, vous revient immanquablement et vous grandissez !

L’égoïsme qui sévit sur la Terre est une maladie, une tare affreuse. C’est une sorte de gangrène qui défigure la Terre, qui la transforme… Heureusement, ici et là, je l’ai dit, une prise de conscience s’effectue : on renâcle devant tous les excès dont vous pâtissez sans arrêt.

Quand on pense à ce que pourrait être la vie sur la Terre, il y aurait de quoi se mettre en colère… Heureusement, ici, nous avons la possibilité de nous rasséréner dans la lumière divine. Quand nous pensons à vous, que nous vous voyons vivre enfermés dans tous vos problèmes, vos dilemmes, un grand amour jaillit de nous pour vous. Mes chers amis, mes enfants, pardonnez-moi ce geste d’humeur, je voudrais tellement que cette souffrance s’arrête sur la Terre alors qu’elle ne cesse de grandir un peu partout. Je sais bien qu’elle porte en elle le germe d’une rénovation spirituelle, mais pourquoi tant souffrir, alors qu’il suffirait d’un tout petit peu d’amour dans chacun de vos cœurs ?

Mes amis, mes enfants, je vous parle avec tout mon cœur. Je vous en prie, réfléchissez, priez et agissez .

Nous avons un énorme besoin de votre aide. Dieu a besoin de votre aide pour sauver la Terre de son inertie, source de vos souffrances.

Votre Françoise avec son immense amour. ∆

Message reçu le 02 décembre 2013 par Etienne Drapeau