Année 2011

17 juillet 2011

Tous ces événements qui bouleversent la Terre sont le résultat, vous le savez bien, de beaucoup d’erreurs, de négligences, et même d’inconscience ! Le matérialisme qui imprègne la civilisation actuelle a amené à une impasse que beaucoup d’entre vous ne veulent pas encore reconnaître, même si un sentiment d’inquiétude commence à grandir qui peut prendre des formes bien diverses.

Le présent n’est pas facile et, il me faut bien le dire, le futur immédiat ne le sera pas moins.

C’est pourquoi, une fois de plus, je vous demande de réagir. Vous, vous qui savez, ne pouvez pas rester sans réagir face à une situation qui se détériore, qui dégénère. Oui, vous devez réagir! Nous avons absolument besoin de vous. Vous possédez une qualité rare, celle d’avoir compris ce qui se passe et d’en connaître les raisons. Il est donc de votre responsabilité de transmettre ce que vous savez auprès de ceux que vous rencontrez. Il ne s’agit pas d’aller déclamer sur les places publiques, mais d’essayer de faire passer cette vérité à travers conversations et réflexions. Vous pouvez aider de cette façon à une prise de conscience qui doit se faire le plus vite possible, le plus tôt possible, pour votre bien.

J’aurais garde de ne pas vous recommander, comme je l’ai fait déjà si souvent, de prier et de bénir. Si vous preniez réellement conscience de leur puissance, vous n’hésiteriez pas une seconde à faire davantage.

La Terre est « exsangue » de spiritualité, particulièrement dans le monde occidental où le matérialisme sévit plus qu’ailleurs. C’est à vous de contrebalancer cette insuffisance en faisant beaucoup d’efforts pour changer les choses.

Peut-être avez-vous songé à vous interroger sur la raison de votre présence à cette époque donnée ? Poser la question, c’est déjà y répondre. Vous êtes là parce que vous avez un rôle, non négligeable, à jouer pour aider la Terre à évoluer, à se reprendre, à aller de l’avant, à préparer cette Nouvelle Terre dont parle si souvent Père Pio dans ses messages.

Plus vous avancerez dans le temps, plus vous prendrez conscience de cette réalité et de cette nécessité.

Les temps changent. Vous devez être prêts à assumer vos responsabilités, sinon vous le regretteriez beaucoup lors de prochains événements.

La prière et la bénédiction constituent pour vous les forces les plus efficaces pour contrer le négatif qui a envahi la Terre et qui a pour nom le plus souvent égoïsme, indifférence… Beaucoup d’entre vous en souffrent aujourd’hui et parfois d’une manière affreuse. Vous êtes tous des enfants de Dieu et vous vous comportez si souvent comme des étrangers les uns par rapport aux autres. Cette solidarité s’imposera à vous par la force des choses, si vous ne voulez pas la reconnaître aujourd’hui.

Priez, bénissez pour que la Terre retrouve son discernement ; je vous le demande de toute la force de mon amour pour vous.

Votre Françoise qui vous aime tant !

Message reçu par Etienne Drapeau le 17 juillet 2011

5 décembre 2011

Dans le monde actuel qui va si mal et où il se pose tant de problèmes, les hommes commencent à se poser des questions sur leur avenir et sur les raisons qui le compromettent. Oh, cela est bien timide, bien trop timide, mais néanmoins réel et ne demande qu’à s’amplifier ! C’est ce qui va d’ailleurs se passer avec le développement des événements futurs.

Les hommes n’en peuvent plus de ce matérialisme qui les oppresse. Ils réalisent de plus en plus qu’ils ne peuvent pas vivre les uns sans les autres, que tout se tient, que tout est interdépendant, comme disent les bouddhistes.

Tous les progrès techniques réalisés depuis de décennies ne peuvent apporter le bonheur si chacun réagit avec égoïsme en toutes occasions. Les problèmes liés à la climatologie en sont l’exemple le plus évident. Mais c’est dans tous les domaines que la question de la solidarité se pose. Vous ne pouvez plus vivre, vous ne pourrez plus vivre, sans une solidarité accrue.

Je ne veux pas dire que l’amour régnera sur la Terre, pas encore malheureusement_! Mais les égoïsmes vont tendre à s’effacer progressivement pour le bien de tous. Il faudra beaucoup de temps pour qu’ils disparaissent, c’est bien évident. L’homme est ainsi fait qu’il est souvent à courte vue et qu’il ne voit pas le bonheur à sa porte, parce qu’il lui faut ouvrir cette porte… Ce n’est bien sûr qu’une image, mais j’espère qu’elle vous parlera_; pour nous, elle est évidente et cela nous navre de voir cette incapacité de l’humanité à faire cette prise de conscience, tout à fait à sa portée.

Ceci dit, encore une fois, je me permettrai de vous dire et redire pour la énième fois, que vous, les spiritualistes, avez un rôle prépondérant à jouer dans cette prise de conscience. Priez, bénissez, agissez_! Vous êtes le ferment de cette nouvelle pâte humaine. Si vous ne faites rien, comment voulez-vous que les autres qui n’ont pas la chance de savoir comme vous, puissent agir_? Vous rendez-vous compte de votre responsabilité ?

Vous, depuis des années, vous saviez ce qui allait se passer, vous saviez que la Terre allait vers des difficultés, pour ne pas dire davantage ! Et qu’avez-vous fait depuis ?

Il est encore temps de bien faire. Je vous en supplie pour le bien-être de tous et de vos êtres chers, agissez ! Sortez de votre cocon ! Parlez, donnez l’exemple ! Et vous verrez que les gens sont de plus en plus réceptifs à vous écouter et plus disposés à suivre votre exemple !

Ne vous laissez pas endormir par un confort qui n’est qu’illusoire et parfois très provisoire.

Réalisez qui vous êtes. Et, si c’est nécessaire, et cela l’est, demandez de l‘aide à tous vos êtres chers qui veillent sur vous dans l’Au-delà et qui ne demandent qu’à vous aider.

Si vous saviez la peine que nous avons à voir notre planète dans cet état lamentable ! Nous avons besoin de vous ! Écoutez-nous !

Françoise, votre amie de toujours qui vous aime d’un amour infini.

Message reçu par Etienne Drapeau le 5 décembre 2011